Bruno Mantovani

Fiche

  • Effectif instrumental
    Orchestre
    2(+picc).2+(ca).2(+clB).3 / 4.3.3.1 / timb / 3perc / hp / strings
  • Durée
    17'
  • Date de parution
    15/09/2006
  • Commanditaire
    Bamberger Symphoniker
  • Dédicace
    à Jonathan Nott
  • Création
    20/10/2006
    Bamberg (Allemagne), Bamberger Symphoniker, Jonathan Nott (direction)

Extrait audio

Extrait imprimé

Télécharger au format pdf

Commander chez l'éditeur

Contacts

Les œuvres de Bruno Mantovani sont éditées aux Editions Henry Lemoine

Editions Henry Lemoine
27, boulevard Beaumarchais
75004 PARIS - France

Musique contemporaine
Tél. : 33 (0)1 56 68 86 74

Service orchestre
Tél. : 33 (0)1 30 90 56 36

Time Stretch (on Gesualdo)

Notice

Time stretch (on Gesualdo) a pour point de départ un des Madrigaux du 5e livre du compositeur italien, S'io non miro non moro. J'ai retiré de cette courte pièce pour cinq voix un canevas harmonique de 130 accords, que j'ai retravaillé en éliminant tout élément non-signifiant pour l'écoute (octaves notamment), et j'ai ensuite étiré cette "grille" sur la durée totale de la pièce, afin de créer un parcours harmonique à partir duquel j'ai composé. Si les tensions dues au langage chromatique de Gesualdo sont perceptibles dans cette pièce, il ne s'agit aucunement ici d'un pastiche, d'une citation, mais d'une oeuvre originale où la référence n'est présente qu'en second plan. Indépendamment de cette structuration harmonique, Time stretch renvoie à des préoccupations dramaturgiques constantes chez moi : la recherche d'une énergie constante, les contrastes radicaux, les transitions continues entre épisodes conflictuels, mais le discours est ici unifié par l'omniprésence de périodicités rythmiques, de pulsations qui créent un sentiment d'ordre à l'intérieur d'une musique rhapsodique.
Commande de l'orchestre symphonique de Bamberg pour le concours de direction Gustav Mahler, Time stretch (on Gesualdo) est dédié à Jonathan Nott, qui a créé cette oeuvre le 20 octobre 2006.

Bruno Mantovani

Index des œuvres
© Bruno Mantovani